Les recettes pour une vie plus green…

Aujourd’hui je vais partager avec vous deux recettes essentielles, les tablettes pour lave vaisselle que je teste depuis un petit mois et dont je suis très satisfaite, ainsi que la recette du liquide vaisselle. Ce sont tout deux des produits rapide à faire, écologique et économique.

Pour ce qui est du liquide vaisselle, l’amoureux pourrait vous en parler mieux que moi mais il paraitrait qu’il soit très satisfaisant. Bien sur il mousse moins qu’un liquide vaisselle classique, mais il ne laisse pas de trace sur les verres et il n’a pas d’odeur désagréable.

 donc il vous faut:

– 5o gr de savon de marseille

-8o cl d’eau

-1 cuillère à soupe de vinaigre blanc

– 1 cuillère à soupe de cristaux de soude

-1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude

-2o gouttes d’huile essentielles.

1.Raper 5o gr de savon de Marseille, le mettre dans un saladier.

2.Faites bouillir les 8o cl d’eau, ajouter l’eau dans le saladier. Remuer jusqu’à ce que le savon fonde.

3. ajouter ensuite la cuillère à soupe de vinaigre blanc, de cristaux de soude et de bicarbonate et laisser reposer pendant au moins deux heures.

4. Après ces quelques heures le mélange aura épaissi, mixer le afin d’obtenir une préparations bien lisse.

5. Et enfin ajouter l’huile essentiel et transvaser.

Avec ces ingrédients j’ai rempli en entier mon récipient en verre pousse mousse ainsi que la moitiet d’une bouteille en verre, de quoi faire la vaisselle pendant trois semaines. Écologique et économique . 

Et enfin la simplissime recette des tablettes de lave vaisselle, les ingrédients:

-6o gr de bicarbonate de soude

-6o gr de cristaux de soude

-6o gr d’acide citrique

-6o gr de sel fin

-2o gouttes d’huile essentielle de lavande

– un peu d’eau

1. Commencez par mélanger tous les ingrédients sauf l’eau. Remuez bien que les huile essentielle ce mélange bien aux autres ingrédients.

2. Incorporez une cuillère à soupe d’eau et mélangez en surveillant bien la consistance. Continuez à ajouter de l’eau jusqu’à ce que vous puissiez former des boules dans votre main. Attention à ne pas mettre trop d’eau!

3. Remplissez un bac à glaçons de votre préparation, bien tasser.

4. Laissez sécher et démouler puis conserver dans un récipient adapté.

Tadam!

maintenant vous avez toute les cartes en main pour être une ménagère écolo de première classe.

N’hésitez pas à me faire un retour sur votre utilisation des différentes recettes que je vous ai donné.

Au boulot.

Lucie

« Faut il exposer ou non ses enfants sur internet? »

 

Cette semaine c’est Angélique du blog Angélique marquise des couches qui a bien voulu répondre à mes questions. Angélique est une jeune maman blogueuse, d’une petite crapulette et bientôt d’un charmant bébé surnommé Numérobis.                                                Je vous laisse donc lire son opinion et son questionnement fasse à ce sujet épineux.

  1. A quel moment t’es tu posé la question de poster ou non des photos de tes enfants ?

J’ai commencé à y réfléchir durant la grossesse de crapulette. Je n’ai ouvert le blog et les réseaux sociaux qui y sont rattachés que deux mois après sa naissance, mais je postais des photos de mon ventre durant la grossesse et la question s’est posée naturellement.

2. Quels critères as tu pris en compte lors de ta prise de décision?

J’ai pesé le pour et le contre… les dangers des réseaux sociaux sont bien évidemment une réalité, tout comme ceux de la vie réelle! Et je me suis dit qu’ils étaient sur un pied d’égalité malheureusement. De plus je m’astreins à vérifier une fois par semaine que les photos de crapulette ne sont pas utilisées ailleurs pour l’instant c’est bon! Mais j’ai une anecdote à ce sujet: pour l’instant les photos de crapulette sont restées sur mes réseaux sociaux.

Mais il y a six mois de cela j’ai failli me faire kidnapper ma fille en plein magasin! Donc oui mon critère principal c’était les dangers en général, ils existent aussi dans la vie réelle.

3. Quelle place a occupé ton conjoint dans ce choix?

Mr Papa a bien sur donné sa voix!!! Encore plus lorsque le blog a été ouvert!! Il n’était pas trop d’accord au départ, puis il m’a dit: » ok mais pas de photos qui puissent lui nuire! ».

4. Comment choisis tu la photo que tu vas poster ? Y a t’il des limites que tu t’imposes?

Je choisis les photos selon deux critères principalement : Crapulette n’est pas dénudée (exit les photos dans le bain par exemple). Et la photo ne lui occasionnera pas de moquerie plus tard ,exit les colères, bêtises et situations gênantes ( pas de crapulette sur le pot quoi ;)) Généralement elle apparait sous son meilleur jour (je suis consciente que du coup cela renvoie une image parfaite parfois mais je préfère cela).

5. Est ce que tes enfants savent que tu postes des photos d’eux? Qu’en pensent ils?

Je ne pense pas qu’a dix huit mois elle en soit vraiment consciente, néanmoins elle a pris l’habitude de poser (#filledeblogueuse) et me le demande souvent! Mais je ne pense pas qu’elle comprenne pour elle cela reste un jeu, elle se voit, fait coucou et voilà.

6. Est ce que pour toi montrer à ses enfants comment gérer leurs images dans les réseaux sociaux peut être un plus?

Elle est encore petite mais je pense que c’est essentiel!! Nos enfants sont élevés avec les réseaux sociaux, ils baignent dedans depuis la naissance (parfois avant) les informer des dangers, des fonctionnalités, de comment cela marche, mais aussi du narcissisme qui peut en découler parfois, je trouve que c’est très important !!

 

En effet l’on ressent bien dans ces différents témoignages, toute la bienveillance de parent qui malgré qu’elles aient fait des choix divergents, restent très attentive à ne pas dépasser certaines limites qu’elles se sont elles même fixées. J’espère que ces diverses témoignages pourront guider vos choix.

La semaine prochaine Maman louve nous livrera son opinion sur le sujet..

Une vie plus Green…

Ca fait plusieurs mois que je cherche par tout les moyens à vivre plus sainement. Faire mes produits ménagés étaient une de mes priorités avec l’alimentation.

Je vais vous livrer dans cette article quelques recettes, de produits d’entretiens, que j’utilise aujourd’hui depuis un certain temps et qui fonctionne bien.

Tout d’abord la lessive, il y en a des milliers sur la toile, voici la mienne. Il vous faut:

-20gr de savon de Marseille rapé

-1l d’eau

– 1 c à soupe de bicarbonate de soude

– 12 goutes d’huiles essentiels de lavande ou de citron.

-une bouteille vide en verre (soit des bouteilles de jus recyclés, sinon ils en vendent 0,90e chez Ikea)

  • Tout d’abord faites bouillir l’eau.Pendant ce temps râper 20 gr de savon de Marseille, attention le savon doit être sans glycérine sinon la lessive va durcir.
  • Une fois que l’eau bout la retirer du feu et y ajouter le savon de Marseille râpé. Bien mélanger.
  • Ajouter le bicarbonate de soude, puis les gouttes d’huile essentiel.
  • Transvasez dans la bouteille. Laisser poser 24h avant utilisation.

Et si vous voulez un adoucissant encore plus simple, une bouteille en verre 1/4 de vinaigre blanc et le reste d’ean, avec quelques gouttes d’huiles essentiels. C’est tout.

 

Deuxième recette de je vous propose c’est le nettoyant multi surface, il est très efficace sur les taches modérément incrustés.

Pour cela il vous faut:

– Un récipient type spray recyclé et nettoyé.

– vinaigre blanc

– de l’eau

– 1 c à soupe de bicarbonate de soude

– optionnel quelques gouttes d’huile essentiel (tea three, lavande, citron ou pamplemousse)

  • Verser 1/4 de vinaigre blanc plus 3/4 d’eau, bien mélanger.
  • Ajouter la cuillére à soupe de bicarbonate de soude (attention ça va pétiller)
  • Puis vos gouttes d’huiles essentiels
  • C’est prêt!

Comme vous avez pu le souligner ce sont des recettes hyper simples, naturelles, et tellement économiques que bientôt vous ne pourrez plus vous en passer.

La semaine prochaine je vous dévoilerai les recettes de liquide vaisselle ainsi que les tablettes pour lave vaisselle.

Bon week end à tous.

Lucie.

« Faut il exposer ou non ses enfants sur internet? »

Cette semaine,

c’est la charmante et tellement drôle bloggeuse Frau Pruno du blog Escarpins et Marmelade qui a bien voulu répondre à mes questions.

  1. A quel moment t’es tu posé la question de poster ou non des photos de tes enfants?

Dès le départ en fait ! Il se trouve qu’avant de créer Escarpins et marmelade, je tenais un autre blog dans lequel je publiais régulièrement des photos de mes enfants. Je me suis rendu compte par la suite que mes photos etaient sur d’autres sites ou tumblr, dont un site gay! Panique à bord, j’ai supprimé ce blog et ouvert un nouveau, sans publier de photos de mes enfants dedans.

2. Quels critères as tu pris en compte lors de ta prise de décision ?

J’ai donc décidé que le visage de mes enfants n’apparaitrait pas dans mon blog car elles peuvent etre réutilisées par la suite et l’idée ne me  plait pas. Il en est de meme pour Facebook. En revanche, j’en publie régulièrement sur Instagram que je trouve plus sécurisé.

3. Quelle place a occupé ton conjoint dans ce choix?

Il n’était pas forcément d’accord. Et puis il a fini par se faire à l’idée.

4. Comment choisis tu la photo que tu vas poster? Y a t’il des limites que tu t’imposes?

Je ne poste que des photos dans lesquelles mes enfants sont habillés. Je ne veux pas qu’on les voie torse nu ou même en sous vêtement. Je ne veux pas qu’ils apparaissent en posture de faiblesse: lorsqu’ils sont malades par exemple ou si ils ont du chagrin. Ce sont des codes que j’ai inventés et qui correspondent à mon éthique. Chacun a la sienne sur le sujet. Je ne veux pas que la photo soit humiliante à mes yeux.

5. Est ce que tes enfants (en l’occurrence ton fils) savent que tu postes des photos d’eux? Qu’en pensent ils ?

Non et ce sujet est très délicat à mes yeux. Je suis bien consciente que c’est une violation de leur intimité en quelque sorte. Mais ils sont anonymes pour les gens qui me suivent. Rien ne les relie à leur véritable identité et ce ne sont que des enfants. Lorsqu’ils seront en âges de comprendre, je les laisserai libres de décider.

Merci beaucoup Frau Pruno pour tes réponses qui ont le mérite d’être franche, une décision toujours difficile à prendre et l’on remarque déjà bien dans ces deux témoignages que cette décision soulève pour tout le monde des questions.

Voila j’espère que cela vous aidera à prendre votre décision …

Bises

Lucie

« Faut il exposer ou non ses enfants sur internet ? « 

En tant que bloggeuse une question vient rapidement sur le tapis,

« Faut il oui ou non exposer ses enfants sur internet? »

Qui dit blog, dit réseaux sociaux, j’ai posé la question à quelques bloggeuses et tout au long des prochaines semaines je vous exposerai leurs point de vue sur la question.

Pour avoir un éventail de réponses différentes, les bloggeuses interrogées ont fait des choix différents.

La première bloggeuse qui a répondu a mes questions c’est Dee du blog let’z be a mum  une bloggeuse de talent qui aborde des sujets divers  et variés qui nous touchent toutes nous les mamans.

1) A quel moment t’es tu posé la question de poster ou non des photos de tes enfants?

Pour moi, cela a toujours été clair que je ne posterais pas de photos de ma fille où l’on peut la reconnaître afin de préserver son anonymat. J’aime beaucoup regarder les comptes des mamans qui postent les photos de leurs enfants, seulement, cela ne me convient pas. Je suis beaucoup de comptes allemands et très peu postent les visages de leurs enfants et je m’en inspire.

2)Quels critères as tu pris en compte lors de ta prise de décision?

Ma fille est petite et ne peut pas se rendre compte de l’impact que poster des photos d’elle pourrait avoir. J’estime ne pas avoir le droit de poster des photos où on la reconnaîtrait sans son consentement.

Bien sûr, je vois que les comptes qui postent le visage de leur enfant ont beaucoup de succès, mais cela ne m’importe pas. Instagram n’est qu’un hobby et je ne souhaite pas instrumentaliser ma fille pour avoir plus de followers ou de likes.

3)Quel place a occupé ton conjoint dans ce choix?

Je sais tout à fait que mon conjoint n’aime pas voir de photos de ma fille sur Instagram et je ne posterais pas de photos où l’on ne verrait qu’une partie de sa tête même si moi je suis d’avis qu’on ne peut pas la reconnaître car je sais que mon mari ne serait pas d’accord avec cette décision.

4)Comment choisis tu la photo que tu vas poster? Y a t’il des limites que tu t’imposes?

.Je choisis de ne pas poster de photos où ma fille est dans le bain ou sur lesquelles elle n’a que peu d’habits afin de préserver au mieux son anonymat. Je choisis généralement des photos où l’on voit soit ses mains, soit ses pieds ou alors une partie de ses vêtements.

5) Est ce que tes enfants savent que tu postes des photos d’eux? Qu’en pensent ils?

Ma fille est trop jeune pour comprendre ce que sont les réseaux sociaux. Quand elle comprendra, il va de soi que je le lui expliquerai. Je n’hésiterai pas à supprimer toutes les photos si elle le souhaite.

6)Est ce que pour toi montrer à ses enfants comment gérer leurs images dans les réseaux sociaux peut être un plus?

Les jeunes et les enfants doivent être sensibilisés aux dangers des réseaux sociaux. Internet retient tout et il faut être très vigilant et apprendre à ne jamais poster des photos qui pourrait prêter à des moqueries ou à des difficultés pour la vie privée et professionnelle à venir.

Merci a toi Dee d’avoir bien voulu répondre, c’est un sujet compliqué, je pense que pouvoir entendre différents avis ne peut qu’aider à une prise de décision.

Prochaine interview la semaine prochaine…

Bises

Lucie

2 ans de toi…

Chaque jours je les regarde,

chaque jours je me demande comment peut on aimer autant ?

Et pour toi ça fait 2 ans d’amour inconditionnel.

Toi qui fini toutes tes nuits dans notre lit,

Toi qui dit sans cesse être encore un bébé,

Toi qui est si entière, qui rit a gorge déployée, et qui te mets en colère aussi fort,

Toi qui t’exprime avec des tonnes de mots,

Mon amour de tout petit bébé, déjà si grande.

Bel anniversaire ma toute petite, n’oublie jamais de rêver…

Lucie

Comment choisir son siège auto? 

Me revoilà avec un article un peu diffèrent de d’habitude.

Il y a quelques jours j’ai appris que depuis plus d’un an je suis dans l’illégalité la plus totale… Ma fille de sept ans voyage en effet sur un rehausseur.

Comme beaucoup de parents, je suis toujours soucieuse de la sécurité de mes enfants. Mais je ne suis pas ce qu’on pourrait appeler une « maniaque de la sécurité ». Mes enfants ne porteront surement jamais de harnais (laisse), ni même de casque pour leurs eviter les bosses, vous voyez ou je veux en venir?

Sachant ça, la sécurité en voiture est pour nous primordial. Du coup je me suis un peu documenter sur le sujet.

Ce que nous dit la loi : Tous les conducteurs sont dans l’obligation d’installer les enfants qu’il transporte dans des siege auto adapté afin de reunir toutes les conditions pour assurer leurs sécurité.

De plus il faut savoir que si l’on utilise pas de siege auto adapté pour un enfant de moins de 10 ans on encoure jusqu’à 135e d’amende, nul n’est censé ignorer la loi!

Et maintenant comment si retrouver pour choisir le bon siège auto?

Pour s’y retrouver plus facilement il existe 3 groupes:

-Groupe 0+/1: pour les enfants de la naissance à 18kg

-Groupe 1/2/3: de 9kg à 36kg

-Groupe 2/3: de 15kg à 36kg

Maintenant que je sais ça j’ai pu cibler mes recherches sur un siège de groupe 1/2/3. Après ça j’ai recherché sur internet les crash test. J’ai axé mes recherches sur trois marques Cybex qui a plusieurs siège très bien classé aux crash test, Britax Romer et Joie.

siege autoBritax siège auto kidfix 170e

siege auto 2.pngCYBEXSiège auto Solution M-Fix groupe 2/3, 220e

siege auto 3 Joie Siège auto transcend raven – groupe 1/2/3, 209e

Voila mes trois choix, j’ai vite exclu le siege Joie à cause du bouclier, Rose a deja 7 ans et je suis presque persuadé qu’elle ne le supporterai pas. (passer d’un rehausseur a un siege auto avec bouclier pas facile comme changement…)

Ensuite le choix a été cornélien, j’ai choisi le siege auto de cybex pour quelles raisons ne me le demandait pas le look peut être.

Comme Léonie va devoir elle aussi changer de siege prochainement je vous ai fais une petite selection des sieges auto groupe 0+/1.

siege auto 5Britax Romer Evolva 1 2 3 plus 179e

siege autot.pngBritax King II LS 230e

siege auto 8et enfin le cybex sirona à 469e

Je ne pense pas a acheter ce dernier à cause du prix, mais j’hésite beaucoup entre les deux autres. 

Un site que je vous conseille vivement si comme moi vous êtes perdu le site de  Securange. Tout y est très bien expliqué.

Voilà j’espère que j’ai été clair n’hésitez pas si vous avez des questions j’y répondrai du mieux que je peux. 

Bises

Lucie

Un regard dans le rétroviseur et notre séjour à Nice… 

Avec les filles nous sommes parties quelques jours à Nice. 

On avait loué un petit studio idealement situé à 100m de la promenade des Anglais et à 5 min à pied du centre. 

Du coup, on a tous fait à pied ou en bus. Le premier jour nous sommes arrivés le matin vers 9hoo du coup on a pu en profiter. Découverte de la coulée verte niçoise, un chemin tout en espace vert et jeux pour les enfants( en bois ) qui parcourt le centre ville.                                           

Pendant ces quatre jours nous avons aussi visité le marineland, un parc controversé mais qui lorsqu’on le visite semble très respectueux des animaux, de la nature et de l’environnement.  

Nous avons décidé de visiter le parc phœnix un superbe parc florale, avec une serre tropical et diverse animaux tropicaux ou non. C’est un parc très agréable pour s’y promener, pique niquer.

On a bien sûr pu profiter de la plage dans la jolie ville de Beaulieu sur mer. 


Nice est une très jolie ville, j’ai été très contente de rentrer dans ma campagne après ces quatre jours citadin. Le nombre de touriste en cette saison y est impressionnant et la circulation y est très dense. La misère y est omniprésente.



En tout les cas nous avons passé un super week end toutes les trois que j’espère refaire très prochainement …

Et vous racontez moi vos vacances. 

Bises 

Lucie  

Un regard dans le rétroviseur et les 20 ans de Colette 


Ce week end avec les filles nous sommes allée au 20 ans de Colette au musée des arts décoratifs. 

Ils avaient installé pour l’occasion une piscine à balle géante, avec des bouées gonflables . 

Les filles se sont amusées comme des petites folles à se cacher sous les balles, une sensation vraiment bizarre, ainsi que de voir ses enfants disparaître dessous. 

Nous avons profité du beau temps pour pique niquer dans le parc des tuileries. C’est un parc très agréable avec tous ces recoins, ces jolies chaises vertes, et ces diverses activités pour les enfants. Nous avons passé un délicieux moment. 

J’imagine que votre week-end fut à vous aussi ensoleillé. 

En tout cas je vous souhaite une douce semaine.

 Lucie 

La pinata…

Si vous aussi vous voulez épater vos enfants pour leur anniversaire, je vous conseil de lire ce qui va suivre.

C’est ultra simple,

on dit souvent ça, mais je vous assure moi qui ne suis pas très manuelle, j’ai réussi (danse de la joie).

Pour le matériel il vous faut:

  • – un carton
  • – une feuille cartonné
  • – des ciseaux
  • – des feuilles de soie
  • – de la colle liquide
  • – du scotch

– et bien sur des bonbons

La première étape c’est de dessiner  la forme que vous souhaitez sur le carton en deux exemplaires, n’hésitez pas a faire les reliefs, ici j’ai fais  les petites ailes du flamant rose. Découper la, ainsi que des bandes de feuille cartonnée.

Deuxième étape scotché la bande de feuille cartonnée sur la forme, pour créer le volume. N’oubliez pas de laisser une ouverture pour les bonbons.

Une fois votre pinata assemblée, il ne reste plus qu’a l’habiller.

Troisième étape, découpez les feuilles de soies puis les coller sur toute la pinata.

Y insérer les bonbons.

Maintenant il ne vous reste plus qu’à regarder la joie dans les yeux de vos enfants.

Lucie.